• Un coup d'oeil du côté de mon logiciel de généalogie m'indique que je n'ai pas d'ancêtre ayant vécu, à quelque moment de leur dans une commune dont le nom commence par un "z".

     

    Je vais donc en profiter pour faire un bilan sur ce challenge AZ 2018.

    Je le considère comme réussi puisque j'ai écrit un article par lettre tout au long de ce mois de novembre. En tout cela représente 26 articles autour des noms de communes ou de lieu-dit de ma généalogie. Certes, j'ai un peu triché à la lettre K avec K comme le Kremlin-Bicêtre, à la lettre Q avec quelle répartition géographique? , à la lettre X, où j'ai fait le tour des communes françaises commençant par la lettre "X". J'espère que mes chers lecteurs ne m'en tiendront pas rigueur...

    Je remercie d'ailleurs mes chers lecteurs d'être venu lire mes articles. Vous êtes 1134 à être venus tout au long de ce mois de novembre sur mon blog  et l'article le plus lu est: "a comme Andelaroche" (peut-être parce que c'est le premier et donc le plus ancien?)

     

    Z comme fin du challenge...

    image Pixabay, Buntysmum

    Voilà c'est fini comme le dit Jean-Louis AUBERT...Je vous donne rendez-vous pour de prochains articles sur la généalogie, mes lectures, mes réalisations...

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Situation géographique et histoire

    Saint-Yan est une commune située en Saône-et-Loire, dans le canton de Paray-le-Monial, à l'est du département. En 2014, cette commune comptait 1124 habitants.

    Sur cette commune, on dénombre 3 bâtiments inscrits aux monuments historiques: 

    • L'église pour son choeur et son clocher
    • le château de Selore, datant de la 2ème moitié du XVIIème siècle, pour le décor intérieur et son salon
    • la borne itinéraire, située place de la mairie, à un carrefour entre deux grandes voies:les anciennes routes n° 16 et 38. Je vous conseille la lecture de la page de F. GEOFFREY et A. DESSERTENNE, sur l'histoire routière

    Saint-Yan c'est aussi un aéroport, crée en 1938 et devenu en 1947, un centre de formation pratique de pilotage aérien: l'ENAC. Mais entre ces deux dates, l'aéroport fut occupé par l'armée allemande. L'année 1944 est tristement marquée par le massacre de 14 civils sauvagement assassinés par les SS et des soldats allemands le 31 août 1944. (Journal de Saône-et-loire le 31/08/2016).

     

    Saint-Yan et mes ancêtres

    Remontons le temps et ma branche maternelle pour rencontrer tout d'abord Jacques TURLAND: il naît à Saint-Yan, le 9 octobre 1792. Je n'ai pas encore réussi à trouver cet acte de naissance dans les archives de Saint-Yan, cependant Jacques TURLAND s'est marié une première fois au Bouchaud, dans le département de l'Allier, le 13 janvier 1816 avec Marie CHAVROCHE et c'est cette date de naissance qui est mentionnée. Je cherche donc sur les archives de Saint-Yan à la date ci-dessus et je ne trouve rien. Sachant que Jacques s'est marié une seconde fois, je m'empresse d'aller vérifier les données sur le second acte de mariage, le 8 décembre 1835 à Liernolles (toujours dans le département de l'Allier) et je me rends compte d'une information que j'avais laissé passer lors de ma première consultation: la date de naissance de Jacques TURLAND n'est plus le 9 octobre 1792 mais le 9 novembre 1791...Et cette fois-ci, je trouve bien le baptême de Jacques TURLAND.

    Y comme Saint-Yan

    château de Selore, Saint-Yan. Par Chabe01 — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=61620919

    Il est le fils de Jean-François TURLAND et de Gabrielle MICHELE. Ils se sont mariés à Saint-Yan le 22 novembre 1785. Ils étaient alors tous deux domestiques au château de Selore, mentionné plus haut dans cet article.

    Beaucoup plus près de nous dans le temps, et de mon côté paternel, le 9 juin 1952, mon arrière-arrière-grand-mère, Madeleine ADELE, décède à Saint-Yan. Veuve de mon arrière-arrière-grand-père Albert GIRARDOT, depuis le 20 Février 1927, elle s'était remariée avec Edmond DUMONT.

    Pin It

    votre commentaire
  • Dans ma généalogie, aucune commune ne commence avec la lettre “x”. J’ai eu la curiosité de chercher s’il existe des communes dont la première lettre est un “x”. Je vous l’accorde cela n’a pas grand chose à voir avec la généalogie! Mais ça me permet quand même d’écrire un article dans le cadre du challenge AZ…

    Pour écrire cet article, je me suis servie du site territoire-fr.fr que vous pouvez consulter ici.

    Il existe 22 communes en France métropolitaine dont le nom commence par un “x”.

    X comme combien de communes commencent par un "X"

    Par Dcoetzee, F l a n k e r — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=493249

    Parmi ces 22,

     3 sont situées en Nouvelle Aquitaine:

    • dans le Lot-et-Garonne, il s’agit de Xaintrailles
    • dans le département des Deux-Sèvres, il s’agit de Xaintray
    • en Charente, il s’agit de Xambes

    1 commune est située dans les Pays de la Loire:

    • Xanton-Chassenon.

    1 commune a été fusionnée avec une autre commune:

    • Xonrupt qui est devenu Xonrupt-Longemer, dans le département des Vosges en 1938.

    les 17 autres communes sont toutes situées dans le Grand Est.:

    • 8 sont situées dans le département de la Meurthe-et-Moselle: Xammes, Xemaménil, Xeuilley, Xirocourt, Xivry-Circourt, Xonville, Xousse et Xures
    • 1 commune est située dans le département de la Meuse: Xivray-et-Marvoisin
    • 3 communes sont situées dans le département de la Moselle: Xanrey, Xocourt et Xouaxange.
    • 5 sont situées dans les Vosges: Xafévillers, Xamontarupt, Xaronval, Xertigny, (Xonrupt-Longemer)

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • C'est la question que je me pose à propos de LOIR Ferdinand et de son lieu de naissance.

    Ferdinand LOIR se marie à l'âge de 45 ans, le 26 mai 1789 à Chambry, dans l'actuel département de l'Aisne avec Angélique PETIZEAUX. Il est précisé que Ferdinand LOIR est fils de LOIR Gerlier et de Elisabeth ESSER et qu'il est né à Witry.

    Forte de ces renseignements, je m'en vais consulter les baptêmes de Witry dans la Marne entre 1740 et 1745. Malheureusement, je ne trouve aucun baptême à ce nom. 

    Je me souviens alors que lors des données dans mon logiciel Heredis, ce dernier me propose deux lieux nommés Witry (l'un en France à Witry-les-Reims, dans la Marne, où j'ai fait ma recherche, et l'autre en Belgique, plus précisément en Wallonie, dans la province de Luxembourg, situé entre Neufchâteau et Bastogne). D'après Wikipedia, Witry est une section de la commune de Leglise. Avant de faire des recherches en Belgique, je retourne une nouvelle fois lire l'acte de mariage de Ferdinand pour tenter d'obtenir des détails qui m'auraient échappé à ma première lecture.

    Witry ou Witry?

    carte de Sanson Nicolas, 1600-1667, province de Cologne, issue du site https://mapy.mzk.cz/mzk03/001/057/978/2619317839/

    Malheureusement, mis à part le fait que le prêtre de la paroisse de Chambry a obtenu un certificat de la paroisse de Witry, aucune autre information ne me permet de trouver l'acte de baptême et la question reste entière: comment trouver les archives de Witry en Belgique?

    Suite à son mariage avec Marie-Angélique PETIZEAU en mai 1789, un enfant naît quelques semaines plus tard, le 6 juillet 1789...Mon petit doigt me dit que le mariage a dû être précipité! Ainsi Jean Charles Ferdinand LOIR voit le jour le 6 juillet. Deux ans plus tard, le couple a un deuxième enfant: Augustin Narcisse voit le jour le 4 janvier 1791 à Chambry. 

    Je trouve une autre information importante à propos de Ferdinand LOIR, lors du mariage d'Augustin Narcisse LOIR avec Marie-Louise LEBON, le 15 janvier 1816 au Gault Soigny (Marne): on apprend alors que Ferdinand LOIR est "présumé mort, étant disparu lors de l'émigration depuis plus de vingt ans". Nous voici donc face à une nouvelle question: qu'est devenu Ferdinand LOIR? Pourquoi a t'il disparu lors de l'émigration? 

    Une lecture plus approfondie de cet acte de mariage donne une information supplémentaire: un des témoins du marié est Charles NIVAL, beau-père du marié. Il me faut donc chercher l'acte de mariage de Charles NIVAL et d'Angélique PETIZEAU. Et là, bonne nouvelle! je le trouve à Chambry, le 18 janvier 1802 à Chambry, retranscrit juste avant le divorce de Ferdinand LOIR et d'Angélique PETIZEAU, en date du 10 vendémiaire an X, soit le 2 octobre 1801. Et c'est ce dernier qui m'apporte une information déterminante: Ferdinand LOIR est originaire de "Witry, diocèse état de Cologne". Ni une, ni deux, me voici à la recherche d'informations sur le diocèse état de Cologne. Le site "Héralique, logiciels de dessin et de recherche de blason, m'indique que "la province de Cologne comprenait, outre Liège, les sièges de Munster et Osnabruck". Une carte des diocèses est consultable sur ce même site. Cela dit, Witry n'est bien sûr pas indiqué, mais j'ai tendance à penser que je dois rechercher la naissance de Ferdinand LOIR, du côté de Witry, désormais situé en Belgique. 

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Situation géographique

    Nous sommes aujourd'hui dans le département de l'Allier, toujours à l'Est de ce dernier. Vaumas est une petite commune de 546 habitants en 2014, située au bord de la Besbre, petite rivière qui se jette dans la Loire. Vaumas dépend du canton de Dompierre-sur-Besbre.

    Sous l'Ancien Régime, la paroisse dite de Saint Martin dépendait du diocèse de Clermont et de la sénéchaussée de Moulins.

    Selon l'ouvrage des Fiefs du Bourbonnais de Roger de la BOUTRESSE et Aubert de la FAIGE, Vaumas aurait été construit sur une ancienne motte antique qui regroupait le siège de la paroisse et celui de la seigneurie. 

    Si l'on se dirige en sortant de Vaumas, en direction de Dompierre-sur-Besbre, on peut admirer deux superbes château, celui de Beauvoir et celui de Toury. Seul le château de Toury se visite.

    V comme Vaumas

    Val de Besbre, Par Yvon Toucassé — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=39638718

    Vaumas et mes ancêtres:

     Vaumas est la commune de naissance de mon grand-père maternel, Jean-Marcel MOUILLEVOIS en 1907 d'Antoine et Catherine CHARNET. Ses frères, Antoine Benoît et François sont nés également dans cette commune en 1905 et 1903. Vaumas n'est qu'une "commune de passage" pour la famille MOUILLEVOIS: les parents de Jean, Antoine et François se sont mariés à Chatelperron en 1901, le 26 novembre. Antoine MOUILLEVOIS était né à Liernolles et Catherine était née à Saint-Léon. C'est d'ailleurs dans cette commune qu'on retrouve la petite famille quelques années plus tard et c'est là que naît Marie en 1909.

    Vaumas est également le lieu où sont décédés Claude DESBORDES le 17 mai 1875 et son épouse Catherine SENNEPIN, le 28 avril 1878. Ils sont les parents de Claude DESBORDES, époux de Marie MARCHAND. Cette dernière est la tante de mon arrière-grand-père maternelle, nommée également Marie MARCHAND.

     

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique