• Évoquer le bonheur en généalogie m'a un peu surprise: le mot bonheur n'est il pas trop fort pour cette occupation qui meuble la plupart de mon temps libre? Mais je vais relever le défi et tenter de répondre à la question suivante: qu'est-ce que le bonheur en généalogie et comment cela s'est-il manifesté en 2017?



    Un bonheur lié à la résolution d'un mystère et à l'entraide familiale



    Depuis quelques années, j'étais à la recherche de la date du mariage de Cyprien GIRARDOT et de Jeanne Françoise CAILLET. J'avais pris contact avec des cousins éloignés, également descendants de ce couple. Ils étaient eux aussi à la recherche de la date et du lieu de ce mariage depuis quelques temps. Et c'est grâce à une de mes lointaines cousines, (que je remercie encore), qu'un jour de novembre 2016, j'ai enfin pu trouver cet acte de mariage tant recherché. J'ai ainsi pu poursuivre les recherches sur cette branche au cours de l'année 2017. Vous pouvez relire les articles qui évoquent ces recherches et ces trouvailles. Je relie ainsi en quelque sorte les deux thèmes proposés par Sophie BOUDAREL ce mois-ci dans le cadre du généathème de décembre: le bonheur généalogique est possible grâce à l'entraide bénévole des généalogistes!



    [caption id="attachment_1299" align="aligncenter" width="300"]coccinnelle porte bonheur Ne dis-t'on pas de la coccinelle qu'elle porte bonheur?[/caption]

    Un bonheur lié à l'écriture



    Pour moi, le bonheur en généalogie ne va pas sans compte rendu de mes recherches. Ce blog me permet de mettre par écrit ce que j'ai envie de partager à propos de mes recherches. L'écriture est une autre de mes passions et la généalogie est un merveilleux sujet pour assouvir ce plaisir d'écrire. Écrire à propos de mes recherches me permet d'entrer en contact avec d'autres passionnés de généalogies. Rien n'est plus gratifiant que de lire des commentaires une fois que vous avez publié un article. Et je dois remercier tous mes lecteurs pour tous les commentaires qu'ils écrivent. Ils ont toujours été respectueux et élogieux. Et le mois le plus prolifique en écriture d'article sur ce blog reste le mois de juin. Le challenge AZ est un bon vecteur de visites sur mon blog.



    Alors, si vous voulez connaître le bonheur en généalogie, voici ma recette: cherchez, partagez, écrivez et recevez. Que du bonheur!
    Pin It

    votre commentaire
  • Mon challenge AZ 2017



    C'est la deuxième année que je participe au challenge AZ. Je remercie tout d'abord Sophie Boudarel d'avoir eu un jour cette belle idée de faire réfléchir les généalogistes blogueurs sur leurs recherches et de leur faire publier des articles tout au long du mois de juin chaque année.



    Pour mon propre challenge, j'ai réussi à écrire un article chaque jour. Cela dit, certaines lettres m'ont donné beaucoup de mal: le X, le W...Il faut préciser que j'ai eu l'idée (peut-être un peu saugrenue cette année, je peux le reconnaître) d'écrire sur un dialecte. Or un dialecte n'est que parlé. Même si je me suis appuyée sur le "dictionnaire du Bourbonnais: le parler de Diou", la difficulté pour trouver un sujet, a été de taille certains jours. En effet, l'orthographe du patois bourbonnais n'a jamais été définie et enseignée comme peut l'être une langue écrite. Ainsi, si je me suis arrangée pour certains mots avec l'orthographe (quadrin, keurver), pour d'autres lettres, je n'ai trouvé aucun mot. Voilà pour la difficulté de mon challenge.





    Le bilan des visites sur mon blog:



    Je suis plutôt satisfaite du nombre de visiteurs, puisque j'ai battu mon record de visite qui avait été atteint en juin 2016 de 7 visiteurs supplémentaires. L'article du challenge qui a reçu le plus de visite est "c comme cretielle"...La gourmandise est donc un bon générateur de visites sur mon blog! Cela d'autant plus que le second article à avoir reçu le plus de visite, est "m comme mias".



    Une nouveauté par rapport à l'an dernier, j'ai eu des likes sur plusieurs de mes articles. Je dois en particulier remercier un lecteur assidu, qui a "liker" plusieurs de mes articles: Jean-Michel GIRARDOT, du blog Maiores Nostri.



    Les autres blog du challenge:



    Je ne ferai pas ici la liste des articles du challenge AZ que j'ai aimé. Je pourrai oublier des blogs. Si vous avez envie de lire tous les articles du challenge AZ de cette année, vous pouvez consulter le tableau sur Google Sheet qui a été rempli avec beaucoup de constance par une âme généreuse. En effet, à chaque fois que j'ai eu l'idée de remplir ce tableau pour mettre mes articles, c'était déjà fait! Je remercie donc vivement cette personne. Ce tableau est complet, et vous pourrez ainsi aller consulter tous les articles du challenge.



    La généalogie et l'écriture sont avant tout des passions, que je partage avec qui veut bien me lire.

    A l'an prochain pour le challenge AZ 2018?

     
    Pin It

    1 commentaire
  • C'est la fin de l'alphabet et du challenge AZ et il n'y a que très peu de mots patois qui commencent par un "z"



    Il y a bien "zyeuter" qui signifie "regarder avec insistance". Mais un coup d’œil dans le dictionnaire Larousse et je me rends compte que ce mot appartient au langage familier. Un coup d'oeil sur le site du CNRTL suffit à se conforter dans l'idée que ce mot familier n'est pas réservé au bourbonnais.



    [caption id="attachment_1129" align="aligncenter" width="211"] By Kertraon - Made by me, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10292713[/caption]

    La consultation du Dictionnaire du parler bourbonnais de Diou ne me donne pas d'autre proposition que le mot "zyeuter". Je suis donc allée voir du côté du patois bourbonnais, précédé d'un simple essai étymologique. La lecture des mots commençant par la lettre "z" me laisse un peu sur ma faim: je n'ai entendu aucun de ces mots dans le passé. Je me vois donc mal écrire un article sur ces mots.



    Je n'écrirai donc rien de plus sur la lettre "z".



    Pour autant, c'est aujourd'hui la fin du challenge AZ 2017. Je remercie toutes les personnes qui sont venues lire mes articles pendant tout le mois de juin. Vous aurez pu remarquer que je n'ai pas évoqué une seule fois mes recherches généalogiques dans ces articles. Néanmoins, j'ai quand même évoqué la vie d'une grande partie de mes ancêtres à travers des mots qu'ils employaient dans leur quotidien. Évoquer le patois bourbonnais me tenait à cœur, pour une exilée comme moi. Le patois bourbonnais n'est peut-être qu'un dialecte, mais il fait partie du patrimoine local.



     
    Pin It

    votre commentaire
  • Le y est un pronom très utilisé en patois bourbonnais



    Aujourd'hui, je n'évoque pas de mots mais une lettre qui revient régulièrement dans les expressions en patois bourbonnais: le "y". Ca tombe bien c'est la lettre du jour du challenge AZ!



    Le "y" est en effet tellement utilisé que toute personne qui entend parler pour la première fois en patois bourbonnais a l'impression d'entendre le son [i] à tout bout de champs. En fait, cette lettre remplace les pronoms le, lui, il....Mais pour me faire mieux comprendre, rien de mieux que des exemples:



    Ces quelques exemples montrent qu'il peut être difficile de comprendre quelqu'un qui parle en patois bourbonnais. On l'a aussi fait disparaître dans les écoles. Je me souviens de ma maîtresse de CP qui me reprenait à chaque fois que je disais "y en a des". Aujourd'hui, je pense qu'il était normal qu'elle nous ai demandé de parler dans un français correct. Néanmoins, c'est quand même dommage car c'est une partie de nos traditions qui ont disparues.



    Qu'en pensez-vous?



     

     
    Pin It

    1 commentaire
  • Pas de mots commençant par la lettre X dans le dictionnaire du patois bourbonnais



    Définition:


    Donc, je ne propose pas de mot aujourd'hui. Mais je ne vais pas vous laisser tomber pour autant. Je vais profiter de ce jour sans mot pour évoquer le patois bourbonnais dans son ensemble. Et avant tout, je donne la définition du mot patois. Selon le dictionnaire de l'Académie française, 9ème édition, le patois est "la variété d'un dialecte qui n'est parlé que dans une contrée de faible étendue, le plus souvent rurale"

    Répartition géographique du patois bourbonnais


    Le patois bourbonnais est donc en parfaite correspondance avec cette définition. Il existe en effet autant de dialectes que de zones géographiques. Le dialecte de la Sologne bourbonnaise n'est pas le même que celui de la Montagne bourbonnaise. Plus globalement, le département de l'Allier est géographiquement coupé en deux au niveau linguistique. Le sud marqué par le "croissant", est une zone de transition entre la langue d'oc et la langue d'oïl. Le nord du département, est lui marqué par la langue d'oïl.

    Le patois de mes ancêtres


    Si l'on se fie à cette répartition géographique, les mots que j'évoque depuis le début du challenge sont des mots de la langue d'oïl. Mais comme on peut le constater sur la carte ci-dessous, la frontière entre les deux langues, définie par Paul Duchon, auteur de la Grammaire et dictionnaire du canton de Varennes, le Patois Bourbonnais est toute proche.

    [caption id="attachment_1061" align="aligncenter" width="300"] carte des langues d'oïl et langue d'Oc en Bourbonnais, issue de la grammaire et dictionnaire du Bourbonnais de Paul Duchon, 1904[/caption]

    Cela dit, mes ancêtres bourbonnais ne se posaient certainement pas toutes ces questions lorsqu'ils parlaient entre eux.

     
    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique