• 2018 se termine et je ne peux échapper à l'exercice de jeter un coup d’œil sur l'année qui vient de s'écouler.

    2018 fut l'année de la migration de mon blog de wordpress avec un nom de domaine sur ce site eklablog. Je n'ai plus de nom de domaine mais  j'ai la même latitude pour écrire et  je ne suis pas contrainte de payer un nom de domaine. J'ai pris cette décision après de multiples agacements suite au fait que mon blog précédent n'était plus accessible pour une raison que j'ignore encore.

    2018 a aussi été pour moi, l'occasion de faire une pause généalogique pendant l'été. Car, il faut le dire, il n'y a pas que la généalogie dans la vie et j'ai renoué avec la confection de vêtements, la fabrication de confiture, le jardinage, même si la sécheresse de cet été a pas mal temporisé mes objectifs.

    Ce n'est qu'à l'automne que je suis revenue à la généalogie avec la préparation du challenge AZ 2018. J'ai ensuite écrit "De l'Auvergne à la Champagne", article qui retrace la vie de Guillaume PULBIS, qui fut un des premiers de cette famille à venir s'installer dans le département de l'Aube au 19ème siècle.

    Voilà pour l'année 2018. Qu'en sera t'il pour 2019?

    Je ne me mets pas d'objectifs particuliers. Je participe à l'indexation collaborative depuis peu sur Geneanet: je suis tombée sur des archives notariales dans le département de l'Allier, sur la commune de Montaiguët-en-Forez. Je joins donc l'utile à l'agréable. On ne sait jamais, peut-être aurais-je l'occasion de croiser mes ancêtres...

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • L'année 2017 se termine et il est temps de jeter un coup d’œil en arrière pour faire le point sur mon année généalogique.



    Mon activité généalogique pendant l'année 2017



    2017 a sonné pour moi la fin de mon activité en tant que généalogiste professionnel. Je devais faire un choix cette année : soit me consacrer à temps plein à mon cabinet de généalogiste familial professionnel, soit arrêter. J'ai donc choisi la seconde solution. Dorénavant, je ne fais de la généalogie qu'en "amatrice". La généalogie reste et restera pour moi une passion et mon expérience en tant que professionnelle m'a permis de faire des recherches intéressantes, d'apprendre davantage sur les archives et toutes les richesses que l'on peut dénicher.



    [caption id="attachment_1321" align="aligncenter" width="300"] image du site Pixabay-LMoonlight[/caption]

    Fréquentation de mon blog pendant l'année 2017



    En 2017, j'ai totalisé à ce jour 1222 visiteurs. C'est un peu moins qu'en 2016, année où j'ai totalisé 1333 visiteurs. Mais je suis globalement contente du succès de ce blog. Je remercie mes lecteurs fidèles et j'accueille avec grand plaisir tous les nouveaux. Cette année, pour la première fois j'ai eu des "likes" pendant le challenge AZ. Cela n'a peut-être l'air de rien, mais cela fait toujours plaisir.



    Les articles les plus consultés pendant l'année 2017



    Mon article le plus lu, n'en est pas vraiment un, puisque c'est une présentation d'une vidéo que j'ai publié sur Youtube. Il s'agit de Quel logiciel pour les captures d’écran et pour les retouches de photos en généalogie ?



    L'article qui tient la seconde place est aussi un bilan, celui du challenge AZ de 2017. Je remercie à ce sujet Sophie BOUDAREL pour le challenge AZ. Grâce à la participation à ce dernier, je constate chaque mois de juin, une fréquentation accrue sur mon blog.



    Je vous donne rendez-vous au début de l'année 2018 pour de nouveaux articles. Je vous souhaite un bon réveillon du Nouvel An et de bons moments à vivre avec vos proches.

    Pin It

    votre commentaire
  • La fin de l'année approche et avec celle-ci voici l'heure des bilans.


    l'an dernier à la même époque, j'avais publié dans mon précédent blog le tableau récapitulatif de tous mes ancêtres trouvés. Ce n'est pas que je fasse la course au nombre d'ancêtres trouvés, mais il est toujours bon de constater que l'on a bien avancé dans ses recherches.


    Voici le tableau de l'an dernier: mon bilan 2014 et j'ai fait une copie d'écran du tableau pour mieux visualiser les évolutions.


    nombre d'ascendants fin 2014Et voici le résultat en 2015:


    nombre d'ascendants au 27.12.15Le nombre d'ancêtres trouvés à la 10ème génération est passé de 164 à 424. Je suis vraiment surprise par une telle augmentation du nombre d'ancêtres trouvés. Pour autant, mes recherches sont toujours au point mort en ce qui concerne le mariage de Cyprien Girardot et Claude Françoise Caillet, mon énigme généalogique.


    Cette année, j'ai travaillé également sur la vie de certains de mes ancêtres dont la vie m'intéresse plus particulièrement:


    Marie Blondeau : sa vie d'errance à travers plusieurs départements au XIXème siècle m'a montré que les femmes aussi étaient contraintes à la mobilité géographique.


    Louis Marchand : ancêtre métayer, qui a vécu sa vie entière dans l'est du Bourbonnais, entre 1865 et le début du XXème siècle.


    Pierrette Rotat, dont j'ai résumé en octobre dernier, sa vie en 100 mots, dans le cadre du généathème.


    Le hasard de mes recherches m'a amené vers le livret militaire d'Alfred Humé, poilu de la Grande Guerre. C'est grâce à la mise en ligne des registres matricules par les Archives Départementales de l'Allier que j'ai enfin compris qui était Alfred Humé.


    Voilà une année généalogique qui se termine. Je souhaite à tous mes lecteurs de bonnes fêtes de fin d'année. Je vais réfléchir à mes objectifs 2016, pendant ces quelques jours de congé et je vous en ferai part lors de mon prochain article.


    Pin It

    votre commentaire


  • Nous sommes encore dans le début du mois de janvier et il est encore temps de prendre de bonnes résolutions. Voici les miennes en matière de généalogie.





    Au niveau de mes recherches





    Il est vraiment plus que nécessaire que j'améliore l'organisation de mes recherches : faire des tableaux récapitulatifs va me permettre de mieux me rendre compte de tout ce que j'ai trouvé jusqu'à maintenant  et aussi de toutes les informations que je dois encore recherches. Je vais aussi revoir la façon dont je tiens mes notes de recherches et les regrouper dans un journal de recherche...











    pratique, sa taille me perment de l'emmener partout avec moi
    Mon journal de recherche: sa petite taille me permet de l'emmener partout.





    En 2015, je vais aussi m'employer à:



    1. rechercher et compléter les informations manquantes, surtout trouver enfin l'acte de mariage et l'acte de naissance de Claude Françoise Caillet, (je vais écrire un article sur elle bientôt dans le cadre du généathème).

    2. rechercher les fratries

    3. étudier la vie de certains ancêtres, notamment celle de Marie Blondeau.

    4. localiser et étudier leur implantation géographique et s'intéresser aux métiers tels que scieurs de longs: les ancêtres de mon mari étaient pour la plupart scieurs de longs auvergnats et ont migré au cours du 19ème siècle vers l'Aube.





    Au niveau de mon blog:





    Je vais tenter d'écrire davantage d'articles, notamment dans le cadre du Généathème.





    Et puis surtout, partager mes trouvailles généalogiques dans mon blog, avec mes "cousins" lointains avec qui j'ai pris contact l'an dernier.





    Tout cela pour conclure qu'en décembre prochain, j'espère pouvoir écrire que j'ai pratiquement rempli la totalité de mes objectifs et que surtout j'ai fait des découvertes auxquelles je ne m'attendais pas.


    votre commentaire


  • C'est le deuxième article que j'écris pour le généathème. Si du point de vue de ma généalogie personnelle je n'avais pas pris de résolutions début 2014, j'ai quand même pas mal évolué dans ma façon d'appréhender la généalogie.




    J'ai commencé ce blog cette année, après avoir clôturé un autre blog plutôt brouillon il faut bien le reconnaître et pas très pratique sur mongenie.Je voudrais en profiter pour remercier tous les visiteurs et les commentateurs. Jamais au début de ce blog, je n'aurais imaginé avoir autant de visites et de commentaires. Alors merci.




    J'ai finalement changé de logiciel: j'ai finalement adopté Heredis 2014 après avoir essayé de nombreux logiciels. J'avais écrit un article sur Elie: jutilise-elie-comme-logiciel-pour.html. Je l'ai "abandonné" pour des raisons de compatibilité avec Windows 8.




    En 2014, j'ai continué mes recherches sur ma propre généalogie. Je n'ai pas beaucoup avancé. Je me suis amusée à produire le fameux tableaux du nombre d'ascendants d'Hérédis:




    denombrement d'ascendant Heredis pour ma généalogie




    On peut remarquer que bien que je travaille sur ma généalogie depuis des années, je suis bien loin d'avoir autant de sosas que certains autres généalogistes...Plusieurs explications à cela:






    1. dès la 5ème génération, j'ai une arrière-grand-mère qui a été abandonnée (enfant assistée), et un autre arrière-grand-père qui est né de père inconnu.





    2. à la génération suivante, mon sosa 21 est aussi née de mère inconnue.





    3. Pour ma branche paternelle, je dépends des AD de Haute-Saône qui n’ont pas encore mis en ligne leurs registres paroissiaux…






    Consciente de ces difficultés, j’ai donc cherché en 2014 à étoffer la vie quotidienne de mes ancêtres: la vie d'un poilu à travers son livret militaire, par exemple. J’ai également commencé le dépouillement des registres d’état-civil de la région de Granges le Bourg, en Haute-Saône, dans l’espoir de trouver davantage d’informations sur mes ancêtres franc-comtois et peut-être qui sait de trouver le mariage de Cyprien. 100 mots pour Cyprien.




    En 2014, j’ai aussi commencé la généalogie de mon mari:




    SnapShot





    En moins d’un an, j’ai trouvé pratiquement autant d’individus que ce que j’ai pu trouvé pour ma propre généalogie…ça a été un véritable plaisir de faire ces recherches. J’ai “voyagé” sur plusieurs départements: l’Aube, la Marne, le Loiret, le Cher, l’Yonne, la Côte d’Or, l’Eure et Loir, la Creuse, le Puy de Dôme…




    2014 se termine donc et 2015 se profile sur de nouvelles recherches, car rien n’est jamais terminé en généalogie.




    Je compte continuer mes recherches sur les état-civils de la Haute-Saône afin de trouver les liens familiaux et sociaux de mes ancêtres franc-comtois.




    Je vais aussi étudier la biographie de certains ancêtres de mon mari: notamment celle de Marie Blondeau qui a vécu dans 5 départements différents au 19ème siècle.





    Je souhaite à tous mes lecteurs une belle année 2014.

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique